L’expérience est la mise en question (à l’épreuve), dans la fièvre et l’angoisse, de ce qu’un homme sait du fait d’être. Que dans cette fièvre il ait quelque appréhension que ce soit, il ne peut dire: “j’ai vu ceci, ce que j’ai vu est tel”; il ne peut dire: “j’ai vu Dieu, l’absolu ou le fond des mondes”, il ne peut que dire “ce que j’ai vu échappe à l’entendement”, et Dieu, l’absolu, le fond des mondes, ne sont rien s’ils ne sont des catégories de l’entendement.
Si je disais décidément: “j’ai vu Dieu”, ce que je vois changerait.

Georges Bataille in L’expérience intérieure p.16

Share the nightproject

Geef een reactie

Het e-mailadres wordt niet gepubliceerd.